Chaque année, aux beaux jours, nombreux sont celles et ceux qui décident d’une escapade ou d’un séjour plus long dans les îles de la Méditerranée. Chacune a son histoire, sa culture, son environnement et toutes sont un pur bonheur.

Bateau ©Corsica Events

La Corse : si prêt et si loin du continent

Si la Corse est française, elle doit aussi sa renommée à sa spécificité régionale forte. Une langue propre, une gastronomie unique, un territoire magique, entre mer et montagne et une identité singulière, voilà pourquoi on aime la Corse et on aime surtout à y revenir. Aussi intéressante à découvrir en été qu’au printemps, l’île de beauté attire chaque année un flot de touristes venus des quatre coins du monde. Les amateurs de sport s’adonneront au plaisir d’une randonnée sur le GR20 tandis que les amoureux de farniente profiteront des magnifiques criques et stations balnéaires, notamment dans le sud, depuis Ajaccio jusque Porto-Vecchio ou Propriano. Côté hébergement, la Corse a toutes les solutions pour vous accueillir. Des clubs de renom pour offrir toutes les facilités aux familles, dont le fameux “all inclusive” et l’unité de lieu, spécialement appréciée de ceux ayant des tout-petits. Mais si vous voulez vivre à la Corse, rien de tel que loger chez l’habitant. Une formule qui se développe de plus en plus et qui parfois aussi fait le bonheur des locaux, contents de partager leur savoir-faire. D’où l’essor de l’oenotourisme en Corse. Vieilles bergeries réhabilitées, «petits abris de champs de culture réaménagés», la visite de la Corse des vignes donne à voir une autre image de l’île. Certains propriétaires viticoles proposent des balades à vélo ou à pied, diverses dégustations, voire la création de sa propre cuvée si on vient à la période adéquate. Un conseil : s’en remettre à la route des Sens Authentiques vous suggère des balades, des visites chez des exploitants insulaires, des adresses de fermes auberges et chambres d’hôtes affiliées, des ateliers d’artisanat, des haltes culturelles et naturelles incontournables, mais aussi des restaurants labellisés “Gusti di Corsica”, et des boutiques où dénicher des huiles essentielles bio…

sardaigne

La Sardaigne : la deuxième “grande” de la Méditerranée

La Sardaigne apparaît comme une terre sauvage, presque impénétrable dès que l’on s’éloigne de ses côtes. Sa position centrale ainsi que ses richesses naturelles en ont pourtant fait depuis des millénaires un point de passage et un enjeu stratégique pour les Phéniciens, les Piémontais, les Génois face aux Pisans, puis les Espagnols. En témoignent son riche héritage mégalithique, antique et médiéval, ses nombreuses églises romanes, gothiques ou baroques. Mais la Sardaigne, c’est aussi des plages, parmi les plus belles de la Méditerranée, des gorges spectaculaires et des massifs préservés qui en font le paradis des randonneurs, des adeptes d’escalade, de plongée et de sensations fortes. Comme la Corse, la Sardaigne peut donner lieu à plusieurs voyages. Au nord, Les côtes y sont plus découpées avec de petites criques sablonneuses, des plages de rochers surtout et peu de longues plages de sable. Si vous aimez les excursions (aussi bien sur la terre ferme qu’en mer), et si vous voulez découvrir une crique différente chaque jour, nous vous conseillons l’Ogliastra, une région donnant sur la côte Est, à mi-chemin entre le Nord et le Sud, que beaucoup considèrent comme une région « à part entière ». Pour passer des vacances en famille, trouver des plages adaptées aux jeux des enfants ainsi qu’un vaste choix de restaurants typiques, sans oublier de jolies boutiques, les côtes Sud sont idéales. Pour partir à la découverte d’une Sardaigne plus traditionnelle et plus proche de sa culture, enfoncez-vous dans l’arrière-pays, jusqu’au cœur de l’île, et préférez plutôt la basse et la moyenne saison. Au contraire, pour faire la fête et s’offrir des vacances de luxe, allez sur la Costa Smeralda.

baleares

Les Baléares : entre fiesta et farniente

L’archipel des Baléares est connu surtout pour deux île que sont Majorque et Ibiza. Ibiza aurait pu être la traduction espagnole du mot “musique”. Ce n’est pas pour rien que le style de musique “Ibiza House” porte le nom de cette île. Paradis des hippies, Ibiza est également connue pour sa vie nocturne trépidante et ses baies turquoise. Ce n’est pas pour rien que les plus grands Djs viennent y mixer l’été. Si vous avez envie de plus de calme et de plus d’authenticité, direction Majorque qui reste l’une des grandes destinations « nature » en Méditerranée, contrairement aux idées reçues. De majestueuses falaises calcaires plongent dans les eaux translucides, turquoise et saphyr, sur toute la côte ouest et nord de l’île. L’intérieur est traversé de vastes plaines plantées d’amandiers, de caroubiers, d’oliviers et de vignobles. Sur les côtes sud et est, des yachts viennent jeter l’ancre sur les plus belles plages dans des criques idylliques, accessibles uniquement par la mer ou à pied. Partout, le fantastique réseau de sentiers de randonnée pédestre et de pistes cyclables constitue un excellent moyen d’explorer et d’apprécier toute la splendeur de la nature. Envie de culture : direction  Valldemossa et sa chartreuse où séjournèrent Frédéric Chopin et George Sand.

crete

La Crète : l’île des dieux par excellence

Pays mythique, Crète ou l’île des dieux se veut sauvage et montagneuse. Dans ce bout de l’Europe, les paysages sont époustouflants, car malgré le soleil et les vents secs d’Afrique, l’aridité n’a pas eu d’ effet sur les oliveraies qui s’étendent à perte de vue. Mais la Crète, c’est avant tout une architecture préservée et des villages pittoresques, qui égaient des collines austères et qui délimitent des plages de galets et de sable, citées parmi les plus belles de la Méditerranée. Contrairement aux Cyclades, la Crète reste une destination grecque relativement accessible, en terme de budget. Beaucoup de tour opérateurs proposent des séjours all inclusive qui réservés tôt offrent des tarifs imbattables. Printemps, automne, été, la Crète peut pratiquement se visiter tout le temps ! Loin des stations fréquentées par les touristes de masse, préférez loger dans de plus petites stations, voire chez l’habitant. Profitez de votre séjour pour goûter au régime crétois et découvrir des endroits secrets tels que Mochlos, petit village de pêcheurs, situé dans une baie tranquille, à l’ouest de Sitia, Voila, un village médiéval vénitien au-dessus de Zakros au sud-est, Agia Farago, la gorge des saints derrière Sivas, la plage de Preveli, à côté de Plakias, desservie par une rivière, le village et le plateau de Kallikratis, au-dessus de la forteresse de Frangokastello et la presqu’île de l’Akrotiri, à côté de Chania. Un conseil : ne voulez pas tout voir en une fois et privilégiez une zone (nord ou sud).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *