Alors que l’école française semble en panne à bien des points de vue et que le niveau des diplômes baisse d’année en année dans les classements internationaux on pourrait se dire que les familles se sont détournées de l’école. Or, c’est tout le contraire : la France est championne du soutien scolaire, avec plus d’un million d’élèves du primaire et du secondaire qui utiliseraient ce mode de soutien…

 

Si les métiers manuels et techniques retrouvent un peu d’attrait auprès des jeunes et de leur famille, l’enseignement général et les diplômes restent très valorisés socialement. Alors, face au désarroi des jeunes qui ne réussissent pas à l’école ou médiocrement, ou pas assez bien pour les parents, la solution est de payer aux enfants et aux adolescents des cours de soutien scolaire. Mais comment choisir la bonne formule pour tendre vers un maximum d’efficacité ? Le préalable est logique, il faut tout d’abord que l’enfant n’ait pas totalement décroché scolairement, qu’il ait envie de prendre des cours de soutien scolaire, qu’il s’implique dans la ou les matières dans lesquelles il va prendre ces cours. Quelle que soit la méthode, quelle que soit l’intensité des cours, quel que soit le prix payé, si l’enfant n’est pas réellement motivé, lui donner des cours de soutien scolaire ne servira à rien.

 

Mais une chose est sûre, faire ses devoirs avec une personne tierce est plus facile pour un enfant que de les faire avec les parents. Aussi, avant d’apporter un soutien dans telle ou telle matière, il est important que l’enfant sache comment apprendre, et là, il est question de méthode d’apprentissage et puisse apprendre. Il s’agit donc de vérifier, notamment pour les plus petits, que l’enfant n’ait pas de difficultés pour voir ou entendre et qu’il n’ait pas de troubles Dys. Si c’est le cas, l’enfant peut bénéficier de soutien scolaire mais adapté à ses difficultés. Aussi certains enfants ont des problèmes de concentration ou de comportement ; dans ce cas, il ne faut pas hésiter à l’emmener chez un psychologue.

 

En effet, les cours de soutien scolaire, particuliers ou en groupe, la semaine ou durant les vacances sont avant tout des aides ponctuelles ; ils ne peuvent pas résoudre toutes les difficultés que l’enfant rencontre à l’école.

 

Quels cours particuliers choisir ?

A domicile avec un prof ou un étudiant ? En groupe le mercredi après-midi ? Sous forme de stage durant les vacances scolaires ? Il existe beaucoup de solutions et de rythmes possibles.

 

Les parents peuvent opter pour un professeur du même établissement scolaire ou un étudiant. Mieux vaut le déclarer car dès janvier, les parents n’ont plus les charges à payer, seulement le cours : il suffit de régler le cours par chèque emploi service. Et bien souvent, contrairement aux idées reçues, les cours payés de la main à la main reviennent plus cher que les cours payés à un organisme.

 

Cependant, il faut tout de même faire attention aux organismes spécialisés car beaucoup d’entre eux proposent des cours de moyenne qualité. Il est donc important de se renseigner. Si l’enfant est réellement partie prenante et que le prof est bon, nul doute que les effets seront rapidement visibles… Aussi, l’une des difficultés dans le choix d’un organisme spécialisé en cours de soutien scolaire est qu’il n’existe pas de label certifiant la qualité et le sérieux des cours particuliers dispensés et encore moins la garantie de leurs résultats. Alors, renseignez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *