Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, le comité social et économique (CSE) est régulièrement consulté et, à ce titre, est amené à formuler un avis sur les orientations stratégiques de l’entreprise, sa situation économique et financière, sa politique sociale, ainsi que sur les conditions de travail et l’emploi. A ce titre, les élus du CSE ont la nécessité de pouvoir régulièrement mettre à jour leurs connaissances et accéder à la documentation utile pour exercer leur mission quotidienne.

 

Des informations délivrées en interne

C’est d’abord au sein de l’entreprise où ils exercent leurs fonctions que les élus du CSE ont accès aux informations essentielles pour gérer les problématiques qui les incombent. L’ensemble des informations que l’employeur met à leur disposition sont réunies sur une base de données économiques et sociales (BDES). Ouverte en permanence aux membres de la délégation du personnel du CSE ainsi qu’aux membres de la délégation du personnel du CSE central d’entreprise, et aux délégués syndicaux, la BDES permet de constituer une base à l’information et à la consultation des représentants du personnel sur les orientations stratégiques de l’entreprise, d’avoir une vision claire sur la construction et la distribution de la valeur ajoutée et de mettre à disposition du CSE des informations qui lui sont transmises de façon récurrente. La BDES est obligatoire depuis maintenant 5 ans pour les entreprises d’au moins 300 salariés et 4 ans pour celles ayant un effectif compris entre 50 et 300 salariés. Les élus peuvent s’appuyer sur cette BDES en y collectant des indicateurs relatifs par exemple à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Au-delà, les élus ont aussi accès à un certain nombre de documents, et notamment, au registre unique du personnel (Le registre unique du personnel), aux documents nécessaires au décompte de la durée de travail, des repos compensateurs acquis et de leur prise effective établis par l’employeur lorsque tous les salariés occupés dans un service ou un atelier ne travaillent pas selon le même horaire collectif. Ce droit d’accès est reconnu aux CSE, y compris dans les entreprises de moins de 50 salariés.

 

S’informer en dehors de l’entreprise

Malgré des heures de délégation attribuées aux élus de CSE, beaucoup d’entre-eux ont encore aujourd’hui trop peu de temps pour s’informer et mettre à jour leurs connaissances métier. C’est pourquoi, des plateformes multi-services se sont développées pour venir suppléer ce manque de temps. Celles-ci proposent notamment de regrouper des achats pour obtenir des remises significatives dans les domaines recherchés par les comités d’entreprise (billetterie, réservation de camping de logements de vacances, séjours en groupe, cartes cadeaux, ventes groupées, salle de sport..), d’aider à la communication du comité, de rédiger des PV de réunions de CSE, de tenir les permanences du CSE, de former les élus et de les conseiller sur le plan juridique. Autre interlocuteur pertinent pour être “up to date” dans votre charge d’élu de CSE, le Toit Citoyen. Créé en septembre 2005, ce club de CSE a pour vocations de favoriser les  échanges entre élus de CSE ou anciens élus qui continuent à participer au club, de partager des expériences, d’écouter sur des sujets variés des intervenants connus ou méconnus qui font réfléchir sur l’entreprise, la société actuelle, le monde dans lequel nous vivons, d’obtenir des informations/formations sur le droit du travail, le droit du CSE, les nouvelles lois, de mutualiser des outils, des moyens et des expériences. 14 ans après sa création, le Toit Citoyen a déjà tenu près de 130 sessions appelées Journées Citoyennes devenues Matinée Citoyenne. Près de 500 CSE ont déjà participé à ces journées citoyennes, qui se tiennent à Paris et en proche banlieue, permettant aux élus de découvrir des structures culturelles parfois méconnues, des lieux de réunion et d’animation potentiels y compris pour leur CSE. A noter que le club a créé deux remises de Prix qui sont significatifs de son rôle social : le Prix du meilleur ouvrage sur le monde du travail (parrainé par le Groupe ALPHA) et le Prix du livre sur l’économie sociale et solidaire (parrainé par la MAIF). Ces Prix sont décernés par deux jury différents composés de personnalités et d’élus de CSE membres du club. Ces distinctions sont remises au cours du SalonsCE National à Paris.

 

Des salons pour faire le plein de solutions et resté connecté à l’univers des CSE

Pionniers, références et leaders des salons pour les CE depuis près de 30 ans, SalonsCE & FranceCE illustrent et accompagnent les grandes mutations du monde du travail. Véritable exception française, les Comités d’Entreprise et Instances Représentatives du Personnel jouent un rôle majeur au sein des entreprises puisqu’ils représentent les salariés, de plus ils sont en pleine mutation avec l’arrivée du CSE. L’histoire des SalonsCE & FranceCE s’écrit donc chaque jour au rythme des réformes du Code du Travail. SalonsCE & FranceCE s’imposent donc comme deux rendez-vous clés pour fournir aux élus toute l’information nécessaire à leurs missions et les accompagner au quotidien en leur proposant d’échanger avec des experts qui pourront les conseiller et en mettant des outils à disposition. Ces salons ne sont pas seulement des lieux où exposants & visiteurs se rencontrent, ils sont devenus de véritables vitrines sociales et économiques. Appréhender les enjeux sociaux d’aujourd’hui et de demain, faire les bons choix, s’assurer de la qualité avant d’acheter sont autant de problématiques auxquelles les élus doivent faire face, avec pour objectif, le bien-être et la satisfaction des salariés qu’ils représentent. Avec désormais 52 salons par an dans 41 villes de France, en tant qu’élu de CSE, vous n’avez plus d’excuse pour rater ces rendez-vous primordiaux. Ajoutons que les salons FranceCE et SalonsCE sont complémentaire et faits pour répondre à l’ensemble de vos besoins.

Bon à savoir : nouveauté créé pour vous accompagner dans la mise en place du CSE, la CSE Box contient différents produits et services innovants pour ne rien rater des nouvelles tendances.Commandez-la gratuitement sur le site www.cse-box.com et récupérez-la au SalonsCE National à Paris.

C’est aussi sur ces deux salons que vous pourrez vous informer à travers un cycle de conférences gratuites autour des basiques tels que les budgets, la mise en place du CSE ou les règles URSSAF mais aussi autour de l’actualité et les impacts sur vos prérogatives.

Plus d’informations sur le calendrier des prochains rendez-vous sur www.salonsce.com et sur www.salons-france-ce.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *