Comme chacun le sait, le sport favorise le bien-être corporel et mental. Les élus et le personnel du CSE peuvent prendre quelques initiatives au cours de l’année pour organiser des sorties. Mais au quotidien, mieux vaut déléguer le sport de l’entreprise à un professionnel.

 

De nombreuses entreprises utilisent le sport pour apporter à leurs équipes de l’activité physique. C’est un moyen trèsefficace pour créer des liens, améliorer la santé des salariés, et leur apporter un moment de détente. De plus, le sport dynamise et accroît l’engagement des équipes. La pratique sportive permet ainsi de faire évoluer les performances au travail et réduit l’absentéisme.

 

Quand l’entreprise met un coach sportif à disposition des salariés, cela va généralement avec la mise à disposition d’espaces, en interne ou à l’extérieur ; tout dépend où est située la société, quel est son environnement. Le mieux est un espace dédié à cette activité, clair et bien aéré. Il doit être un peu à l’écart des bureaux, disposer d’un vestiaire et de douches. Parfois les entreprises de Province optent pour récupérer un gymnase ou une salle municipale à l’heure du déjeuner. Les salariés sortent ainsi du cadre de l’entreprise, une façon de marquer le break par rapport au travail.

 

 

Lorsque l’entreprise contracte avec un coach sportif elle définit avec lui des objectifs qui doivent être formulés par écrit. Ces objectifs ont pu être élaborés entre les RH de la société et le CSE qui connaît bien les besoins des salariés en termes de TMS et de stress. Selon le métier de l’entreprise et/ou le poste du salarié, celui-ci aura davantage besoin de renforcement musculaire, d’assouplissement ou d’activités pour décontracter. Ainsi, accueillir un coach sportif fait partie d’un projet global de bien-être au sein de l’entreprise.

 

Une fois les objectifs posés, il s’agit de mettre en place l’activité, son rythme – généralement une ou deux fois par semaine. Attention à bien choisir des horaires auxquels les salariés peuvent se libérer. Généralement, une fois que le coach est bien intégré à l’entreprise, après quelques mois ou quelques années – il peut lui-même organiser le planning de ses cours. Idem du côté des inscriptions. Certains coaches vont préférer tout déléguer et d’autres tout prendre en main tout de suite. Il est important que le CSE soit partie prenante de cette nouvelle activité. Il peut donc organiser une réunion pour présenter le coach et l’activité avant sa mise en place. Il doit aussi savoir si les personnes qui ont besoin d’activité se sont bien inscrites et si non pourquoi. Éventuellement, les élus peuvent mettre en place un questionnaire auprès des salariés si trop peu de personnes se sont inscrites au début pour savoir quels freins elles rencontrent.

 

 

Pourquoi pas le yoga ?

Le yoga reste l’activité la plus accessible aux personnes sédentaires. Elle mêle le corps et l’esprit. Elle relaxe et permet le développement musculaire de l’ensemble du corps. Les contenus et les méthodes sont diverses. Il en existe de très nombreuses sortes. Cependant, le yoga s’appuie sur des incontournables : une respiration profonde, la musculation des muscles profonds, qui permettent de renforcer la maitrise de son corps tout en se détendant. Dans un contexte professionnel où le stress est forcément présent, le yoga constitue une solution pour aider chacun à s’épanouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *