Les élus des CSE œuvrent à l’égalité des chances, notamment avec des aides en faveur des enfants des salariés ; et ce à travers plusieurs mesures. L’une d’entre elles est le référencement d’un partenaire en soutien scolaire. Les CSE s’engagent encore davantage dans cette démarche, en finançant une partie des cours. Explications.

 

Dans le cadre d’un partenariat avec Complétude, le CSE n’a rien à débourser. Le partenariat consiste de la part du CSE, à diffuser des informations sur le soutien scolaire fournies par Complétude, N°1 du soutien scolaire auprès des CSE ; du côté de Complétude, le chargé de Partenariat fournit au CSE des outils de communi-cation et fait bénéficier les salariés de tarifs spécifiques, remisés par rapport aux tarifs grand-public. « Afin que les parents soient sensibilisés au soutien scolaire, nous offrons aux CSE des affiches, des flyers et des éléments de communication personnalisés à l’image du CSE. Nous pouvons également mettre en place des communications digitales particulières »explique Antoine Beletre, Directeur des partenariats. « En plus, selon la taille de l’entreprise, Complétude offre des réductions très avantageuses pour les familles ; il s’agit d’un véritable gain en pouvoir d’achat pour les parents ». Ce tarif privilégié concerne les frais d’inscription et les stages en petit groupe

 

CSE, allez plus loin, en finançant une part des cours

Les CSE peuvent participer aux frais de soutien scolaire des parents, à hauteur de 1830€ par an et par salarié. Le soutien scolaire est considéré comme un service à la paersonne et peut être pris en charge à travers les chèques emplois services universels (CESU). « Avec le financement des CESU, les CSE apportent aux salariés du pouvoir d’achat en plus. Nous essayons de mettre en place des prises en charge, pour accompagner les enfants en difficulté des familles les plus modestes ». En effet, chez Complétude, plus d’un quart des enfants sont issus de familles d’employés ou d’ouvriers. « Bien souvent, les élus font le choix d’aider les familles les plus démunies en soutien scolaire parce qu’eux-mêmes connaissent ce type de difficultés pour les avoir vécues ». Complétude existe depuis 35 ans et sélectionne ses professeurs avec rigueur afin d’apporter des cours de qualité aux jeunes.

 

 

2022, la contemporanéité de l’imposition fiscale !

Quel que soit le service à la personne concerné, le cré-dit d’impôt qui lui est lié va devenir ‘instantané’ en 2022. « Jusqu’à la fin de cette année, les parents sont obligés d’avancer le prix des cours et bénéficient de la réduction fiscale bien plus tard ; parfois plusieurs mois après avoir effectué leur déclaration d’impôts ».Dès le début 2022, les parents ne paieront que le reste à charge. Les parents qui font face à des problèmes de trésorerie vont pouvoir utiliser cette simplification fiscale. Pour un cours à 40€ le foyer n’aura ainsi plus qu’à débourser 20€ grâce à l’application automatique de son avantage fiscal. Ce crédit d’impôt sera donc appliqué à la facturation et les contribuables en bénéficieront de manière instantanée. « Aujourd’hui, 80% du marché du soutien scolaire existe de façon illégale. Demain, les parents pourront fournir à leurs enfants des cours de qualité à des tarifs raisonnables ». Cette solution sera valable pour la garde d’enfant, le soutien scolaire, l’assistance aux personnes âgées, et même le jardinage. Selon le gouvernement, ce sont 200 000 emplois qui pourraient ainsi être créés dans les services à la personne.En 2022, les deux systèmes vont encore se chevaucher. Les contribuables qui ont employé des personnes à domi-cile en 2021 recevront en janvier 2022 le versement de 60% de leur crédit d’impôt au titre de l’année précédente, puis son reliquat fin juillet. En parallèle, ils pourront bénéficier directement du crédit d’impôt à la source pour les prestations qu’ils paieront en 2022.

 

Plus d’infos

www.completude.com/avantages

Tél. : 01 56 58 58 60

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *