C’est Noël, alors Champagne… oui mais lequel ?

  Les fêtes de fin d’année sont propices aux bulles de Champagne, à l’apéritif, avec les fruits de mer, parfois le foie gras ; on le boit au dessert, durant les soirées près du feu de cheminée. Le Champagne rassemble à lui-seul l’esprit de Noël et de la fête. Quoi de plus joyeux que ces fines […]

 

Les fêtes de fin d’année sont propices aux bulles de Champagne, à l’apéritif, avec les fruits de mer, parfois le foie gras ; on le boit au dessert, durant les soirées près du feu de cheminée. Le Champagne rassemble à lui-seul l’esprit de Noël et de la fête. Quoi de plus joyeux que ces fines bulles ?

Le sapin de Noël, les cadeaux, la famille, les amis… Tous ces éléments sont des attributs incontournables des fêtes de fin d’année. Mais la liste serait incomplète si on oubliait de citer le Champagne.

L’apéritif est un moment de convivialité. Son rôle est d’ouvrir l’appétit. On propose alors le Champagne pour sa fraîcheur et sa tonicité. Ce peut être un Champagne blanc de blancs ou à dominante de chardonnay ou un brut non millésimé jeune. On va ainsi opter pour un Champagne fin et fruité aux saveurs d’agrumes, de texture vive et légère. Côté accompagnement, on privilégiera alors des amuse-bouche de poissons fumés, en rillettes ou marinés, de petites crevettes poêlées et juste salées, et bien sûr, quelques bâtonnets de légumes pour apporter de la couleur. Ce Champagne est idéal pour déguster du foie gras sur toast de pain d’épices, et même de mini-boudins antillais.

Quels accords à table avec du champagne ? Outre l’apéritif, le Champagne accompagne malheureusement assez rarement tout un repas. Et pourtant il peut se marier avec bonheur à de nombreux mets. Parce qu’il possède ses précieuses bulles qui peuvent perturber la dégustation de certains aliments, on privilégiera un plat de poisson ou autres produits de la mer, comme les Saint-Jacques, cuisinés en sauce crémée ou un peu relevée. De la même façon, les viandes blanches cuisinées avec crème et épices s’entendront très bien avec le Champagne. Si l’on veut vraiment du champagne tout au long d’un repas et que le plat principal sélectionné est une volaille rôtie un champagne plus vineux, élaboré avec une large majorité de pinot noir et d’un millésime un peu évolué sera préférable.

En fin de repas, le champagne s’accorde parfaitement bien avec le fromage et les desserts.

Côté fromage, mieux vaut choisir des fromages assez légers. Pour le dessert, les fruits rouges s’entendent bien avec le Champagne rosé… oui mais ce n’est pas du tout de saison. Il ira bien alors avec des glaces aux fruits rouges ou une petite salade de fruits.

En champagne on cultive principalement 3 variétés de raisins, le Chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. 

  • *Le blanc de blanc est élaboré avec seulement du chardonnay
    Traditionnellement utilisé pour l’apéritif, son côté acide, fruité se marie bien avec toutes les recettes à base de fruits rouges.
  • *Le blanc de noir est élaboré avec du pinot noir et plus rarement du pinot meunier
    Il s’accorde avec les jambons de pays, les rillettes, les pâtés, la charcuterie en général mais surtout le gibier et les champignons.
  • *Le pinot meunier est interdit dans les grands crus.

Le champagne se boit frais entre 7° et 9° pour un champagne apéritif entre 12° et 14° pour un grand millésime.

ENCART

La soupe de Champagne

Ingrédients / pour 10 personnes – Pour 1 litre de champagne (10 coupes) :

1 bouteille de champagne brut, 15 cl de sucre semoule, 15 cl de cointreau, 15 cl de jus de citron jaune

Réalisation

Mélangez tous les ingrédients et versez dans une bouteille. Fermez et réservez au frais. Laissez macérer au moins 24 heures. Lors de l’arrivée des convives, dans une vasque très fraîche, versez la macération et le champagne qui se mettra à mousser énormément. Servez à la louche dans des flûtes à champagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *