ELLIPCE

Elus du dialogue social : Oser se former, c’est aussi un droit !
Demander un devis

La mise en place du CSE dans l’ensemble des entreprises au plus tard avant fin 2019 constitue un changement important dans la façon d’aborder le rôle de l’élu.

Dans ce contexte, les élus (anciens DP, CE, CHSCT) seront sollicités en vue d’un accord, d’une révision de leur l’ancien règlement intérieur. Ainsi, pour être un acteur du dialogue social averti, les élus devront connaitre les règles d’ordre public et les dispositions négociables, mais aussi identifier et maitriser l’articulation entre le protocole d’accord préélectorale et l’accord CSE.

La formation économique des élus, ouverte à tous les élus titulaires dans les entreprises à partir de 50 salariés, constitue un moyen pour que les élus puissent connaitre les changements relatifs à leur ancien mode de fonctionnement.
Le temps de formation est considéré comme du temps de travail (à la charge de l’employeur),

le coût pédagogique de la formation et les frais d’hébergement, de repas et de déplacement
sont imputés sur le budget de fonctionnement à défaut d’accord avec l’employeur.
Par ailleurs, tout au long de leur mandat, les élus jouent un rôle essentiel dans l’instauration d’un dialogue social constructif, de par leurs attributions :

• Ils apprécient les données économiques, financières, sociales, fiscales et juridiques de l’entreprise.
• Ils contribuent à la santé et la sécurité des salariés, à l’amélioration de leurs conditions de travail.
• Ils négocient afin de défendre au mieux les intérêts des salariés en étant au fait des enjeux
économiques et sociaux de l’entreprise en lien avec l’organisation et les conditions de travail.

Pour répondre à cette demande, Ellipce a développé une offre de formation avec des modules de base pour les nouveaux élus du CSE, de la commission Santé, Sécurité et Conditions de travail.
Puis des modules spécifiques sur une journée afin de mieux répondre aux contraintes des élus
(temps, charges de travail).
Pour Phillippe Trocconi, responsable d’Ellipce Sud-Est, « trop souvent, les élus culpabilisent, en s’absentant pour se former ; or ils oublient que la plupart du temps, leur direction, afin d’animer leur instance représentative du personnel, prend le temps et le budget nécessaires pour se former ».
Ainsi, « des élus mieux formés, cela permet de faciliter l’échange, la discussion, tendre vers une négociation plus constructive pour l’ensemble des acteurs du dialogue social dans l’entreprise »

Rate and write a review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

⌜Un peu d’images

Contact listing

Contact listing

Nom de l'élu
Nom de l'élu
Nom
Prénom
Adresse société
Adresse société
Ville
Département
Code Postal
Pays

En cochant cette case, j'accepte que mes coordonnées soient transmises à la MAIF afin d'être contacté par un conseiller MAIF pour une présentation des conditions de mise en oeuvre du dispositif d'assurance pour les adhérents FCSF. Aucune autre utilisation des données ne sera faite.