CABINET VRILLAC

L’avocat de votre CSE, à Paris et dans l’Oise
Demander un devis

Qu’il s’agisse de démarches juridiques, de conseil ou de procédures à mettre en œuvre : seul un avocat est réellement habilité pour accompagner le CSE dans la globalité des questions juridiques qui l’occupent… Interview de Maître Barbara Vrillac.

Le droit est au cœur des missions du CSE. Partenaire de l’expert-comptable, l’avocat facilite l’analyse des procédures impulsées par l’entreprise et vient éclairer les décisions du CSE, qu’il s’agisse de son rôle économique ou le fonctionnement de ses activités sociales et culturelles. L’avocat s’occupe aussi des questions individuelles des salariés. Le champ de son action est donc vaste. Le cabinet Vrillac, spécialiste du droit social, existe depuis 30 ans. Son implantation à Paris et dans l’Oise et son parti-pris de ne travailler que pour les CSE, les salariés et les agents apporte à ce cabinet une crédibilité particulière dans sa façon d’aborder les dossiers. Or, l’actualité nous démontre que le CSE a un besoin d’accompagnement de plus en plus important en Droit, surtout que les entreprises se sont de mieux en mieux structurées dans ce domaine…

La convention : un accompagnement de proximité pour le CSE et un atout pour les salariés

Le cabinet Vrillac propose aux CSE de les accompagner toute l’année. « Il s’agit pour eux d’avoir un interlocuteur qui apportera la réponse du Droit, quelle que soit la nature de la question. Avec les multiples évolutions du droit du travail ces dernières années, avoir une référence fiable permet aux élus de se positionner en toute connaissance de cause »explique Barbara Vrillac. Pour apporter ces réponses, le cabinet est bien structuré avec deux avocats, deux juristes et trois assistantes, tous diplômés en Droit social, évoluant sur les deux sites du cabinet, à Paris et Pont Sainte-Maxence.

En effet, lorsque le cabinet Vrillac accompagne le CSE avec une convention annuelle, il organise régulièrement des permanences au sein même des locaux du CSE pour les salariés. Chacun peut ainsi apporter son dossier et poser ses questions, sur le droit du Travail ou même le Droit privé. « Nous sommes régulièrement interrogés sur des sujets aussi variés que le non-paiement de pensions alimentaires, une difficulté rencontrée pour le paiement d’un bien de consommation, une sanction au travail ou la lecture d’un bulletin de paie ».

Quand l’affaire nécessite de mettre en place une action, le cabinet peut aller plus loin dans la démarche avec le salarié.

La formation : essentielle pour les élus

« La vision d’un avocat n’est pas celle d’un formateur lambda. Nous formons les élus selon les enjeux auxquels ils peuvent être confrontés, en inter ou en intra entreprise, selon la taille de leur comité ».

Une actualité chargée…

Au cabinet Vrillac, l’année 2020 marque un temps d’activité particulièrement dense. « Nous avons des dossiers récurrents de défense de salariés, sur les risques psychologiques et physiques, notamment en ce qui concerne la présente d’amiante dans les locaux professionnels. Nous traitons aussi des dossiers de harcèlement moral ; d’ailleurs, nous sommes le premier cabinet d’avocat français à avoir su faire reconnaître le harcèlement moral en reconnaissance d’accident du travail. Après le burn-out des années 90 et 2000, le temps est au ‘bore-out’ : il s’agit de défendre des salariés ‘mis au placard’, parfois seuls dans un bureau, avec rien à faire. Cette situation devient vite ingérable pour le salarié, vis-à-vis de lui-même et de ses collègues ».

« Ce qui nous démarque par rapport aux cabinets qui accompagnent les CSE et les syndicats est que nous sommes avocats. Nous sommes donc à même d’accompagner nos clients jusqu’au bout des procédures. Spécialistes du Droit social, nous sommes toujours au côté des salariés et des élus, c’est notre culture ».

 

 

Rate and write a review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

⌜Un peu d’images

Contact listing

Contact listing

Nom de l'élu
Nom de l'élu
Nom
Prénom
Adresse société
Adresse société
Ville
Département
Code Postal
Pays

En cochant cette case, j'accepte que mes coordonnées soient transmises à la MAIF afin d'être contacté par un conseiller MAIF pour une présentation des conditions de mise en oeuvre du dispositif d'assurance pour les adhérents FCSF. Aucune autre utilisation des données ne sera faite.