By Prestige Coaching

Le coach doit devenir un partenaire de l’entreprise
Zoos & Parcs à thèmes
Demander un devis

En montant son agence de coaching, Prestige Jezequel a surtout voulu insister sur des valeurs fondamentales qui guident sa pratique au quotidien. Faire briller les talents, révéler ce qu’ils ont de plus prestigieux, telle est l’ambition de Prestige Jezequel.

 

Comment est née By Prestige Coaching ?

P.J : « J’ai travaillé pendant 20 ans dans de grosses structures avant de finir cadre manager dans l’assurance. Alors en poste, j’ai commencé à me questionner sur ce que je voulais réellement faire. J’avais envie d’accompagner les salariés et cadres managers, notamment ceux en souffrance professionnelle. Beaucoup de managers ont en effet du mal à verbaliser leur mal-être. Je me suis donc formée au coaching. Objectif : faire émerger l’excellence qui sommeille en chacun, redonner confiance et aider à s’épanouir ».

 

De quelle façon travaillez-vous avec les CSE ?

P.J : « Les CSE sont très présents dans la vie des salariés et de l’entreprise. Ils ont cette double vision, des salariés et des équipes d’un côté, de la direction, de l’autre, qui est un atout de taille pour recréer les conditions d’une harmonie collective. C’est pourquoi, j’ai lancé à l’attention des CSE une offre de coaching à distance et en illimité. Le salarié peut ainsi peut me contacter quand il le sou- haite, pour une séance de 30 minutes, sur le principe des lignes rouges créées dans les entreprises pendant le confinement. Le tout, à un tarif attractif pour le CSE et l’entreprise qui va en profiter pour regagner en efficacité, regagner aussi la confiance et la motivation de ses équipes ».

 

Qu’est-ce qui peut convaincre un CSE de passer par vous ?

P.J : « J’adapte ma méthodologie et mes outils aux personnes que je coache. Cela peut être de la PNL pour aider à comprendre les com- portements et trouver les bonnes ressources en soi, des bilans de compétences pour faire le point, des questionnaires pour détermi- ner le niveau de stress (j’interviens en effet beaucoup sur les risques psycho-sociaux), des tests de personnalités pour interroger le positionnement des salariés ou de l’analyse systémique. Autre point pour convaincre les CSE : je suis certifiée RNCP, organisme de formation avec la référence Qualiopi et Cpf pour le Bilan de compétences ».

 

Avez-vous le sentiment que la crise actuelle légitime encore plus votre métier ?

P.J : « Déjà en 2018, une étude l’INRS révélait un taux de 59% de stress chez les salariés, dont 65% chez les managers. On imagine qu’avec la crise, l’impossibilité de se projeter pour les entreprises, la mise en œuvre de nouvelles modalités comme le télétravail, le stress est encore plus important. Les salariés se questionnent sur leur devenir profession- nel. L’entreprise a donc tout intérêt à mettre en place des actions d’accompagnement, à former ses managers pour qu’ils sachent prévenir les risques psycho-sociaux. C’est là que le CSE a tout son rôle, interface entre la direction et les équipes.

 

Comment voyez-vous évoluer votre métier ?

P.J : « Nous allons avoir de plus en plus de demandes. Bien-être et performance vont de pair et les entreprises commencent à en prendre conscience. Le coach doit devenir un partenaire de l’entreprise, au même titre que le psychologue ou le médecin du travail. Pour ce faire, l’appui du CSE est essentielle ».

 

 

Rate and write a review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

⌜Un peu d’images

Contact listing

Contact listing

Nom de l'élu
Nom de l'élu
Nom
Prénom
Adresse société
Adresse société
Ville
Département
Code Postal
Pays

En cochant cette case, j'accepte que mes coordonnées soient transmises à la MAIF afin d'être contacté par un conseiller MAIF pour une présentation des conditions de mise en oeuvre du dispositif d'assurance pour les adhérents FCSF. Aucune autre utilisation des données ne sera faite.