Pas besoin d’aller au bout du monde pour plonger

La France regorge de merveilleux sites de plongée. Donc, si vous êtes écolo et que vous minimisez vos trajets en avion, vous pouvez vous faire aussi plaisir en plongée sous-marine… L’île de Port-Cros est une des trois îles d’Hyères, archipel côtier de la mer Méditerranée, dans le département du Var. Son Parc naturel marin est […]

La France regorge de merveilleux sites de plongée. Donc, si vous êtes écolo et que vous minimisez vos trajets en avion, vous pouvez vous faire aussi plaisir en plongée sous-marine…

L’île de Port-Cros est une des trois îles d’Hyères, archipel côtier de la mer Méditerranée, dans le département du Var. Son Parc naturel marin est le plus grand d’Europe ; ici, des centaines de poissons de toutes les couleurs vous enchanteront. Si vous êtes expérimenté, une épave située à 45 mètres de profondeur, viendra agrémenter votre plongée. Toute proche, la presqu’île de Giens est un véritable paradis. Rascasses, mérous et coraux de toutes les sortes : experts et débutants trouveront leur bonheur. Pour les amateurs d’épaves, des avions, des filets anti sous-marins et des torpilleurs sont dispersés tout autour de la presqu’île, dont le « Donator ». Les Calanques de Cassis et l’archipel du Frioul que l’on atteint à partir du vieux port de Marseille constituent de véritables paradis sous l’eau. La flore et la faune y sont abondantes. Ces zones protégées permettent aux poissons de s’y reproduire en toute sérénité.

La réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls possède un sentier sous-marin, idéal pour la plongée au masque et au tuba. Des bouées, avec des panneaux explicatifs bordent ce sentier. Pour les plongeurs expérimentés, de nombreux sites sont situés tout autour où vous pourrez observer des centaines d’espèces différentes. Au Sud de la Corse, dans le golfe de Porto, se trouve la sublime réserve naturelle de Scandola. Mérous, murènes, coraux les promenades sous-marines sont exceptionnelles.

Les Glénans sont bien connus pour la voile, un peu moins pour la plongée sous-marine. Haut lieu de stages en biologie maritime, l’archipel situé au large de Concarneau est connu pour ses eaux turquoise qui peuvent rappeler les tropiques. Si les eaux sont transparentes et très claires, la combinaison reste de rigueur car l’eau est fraîche. La faune marine est riche : des requins pèlerins (espèce inoffensive) et des phoques font partie des rencontres habituelles. Toujours en Bretagne, la rade de Brest est surprenante par la diversité de ses reliefs. Outre ce spectacle géologique, les plongeurs y découvrent de nombreuses épaves, à l’instar de celle du Dellec, la plus célèbre. Lieu rêvé des débutants et des niveaux 1, cet ancien torpilleur de la Seconde Guerre mondiale repose sur un fond sableux à moins de 15 mètres de profondeur. L’Emile Allard, situé plus à l’ouest et gisant par 30 mètres, permet de découvrir les espèces du secteur : homards, tacauds, congres…

 

Originale, la plongée dans le lac de Tignes !

Entre décembre et avril des plongées sous-marines sont proposées dans le lac gelé de Tignes, en fonction des conditions de glace du lac. Enfilez votre combinaison et votre masque, portez vos bouteilles d’oxygène et immergez-vous dans l’eau, sous une épaisse couche de glace. Une expérience unique, au cours de laquelle vous découvrirez un monde fait de silence, baigné par une lumière particulière. Encadrée par des professionnels, la plongée sous glace est accessible à tous et se pratique en toute sécurité, que vous plongiez de jour… ou de nuit ! Vous apprendrez les bases de la discipline et entrerez dans un univers jusque-là inconnu. Laissez-vous tenter par cette activité à la fois sportive et onirique, qui vous laissera des sensations et des souvenirs uniques. Le lac de Tignes est aujourd’hui un lieu phare pour réaliser cette activité insolite en toute sécurité.

 

De multiples activités sont associées à la plongée sous-marine…

 

Si la plongée avec bouteilles reste la principale discipline afférente à la plongée sous-marine, plusieurs activités peuvent néanmoins être pratiquées dans le même registre, affiliées aussi à la FFESSM.

 

L’apnée peut faire du bien au corps comme à l’esprit. Elle nous évoque immédiatement le Grand Bleu, mais nul besoin de côtoyer les fonds sous-marins pour profiter des bienfaits de cette activité. S’il est essentiel d’appliquer quelques règles de sécurité, l’apnée apporte rapidement des bienfaits. En effet, alors que le quotidien est plein de sollicitations et de tensions, l’apnée représente une véritable ‘bulle d’air’. Comme le yoga, il permet d’apprendre à se relaxer et se recentrer. A la portée de tous dès 8 ans, ses adeptes sont de plus en plus nombreux et l’on trouve aussi de nombreux clubs de plongée pour s’initier à cette activité ; elle se pratique toujours encadrée et de façon organisée afin d’éviter tout danger.

 

La nage avec palmes se pratique en piscine comme en milieu naturel (mer, rivière, lac, etc.), en surface, en apnée ou en immersion. Des activités plus ludiques se développent telles que les randopalmes, le palmathlon ou encore la palme gymnique. Cette activité, outre son intérêt de découverte, est utilisée souvent dans un objectif d’amincissement des jambes et de galbe des fessiers.

 

Nul besoin de plonger en profondeur pour rencontrer poissons aux couleurs éclatantes, poulpes, étoiles de mer et même dauphins et baleines… Il est même possible de nager avec des phoques, des otaries, des manchots ou des bancs de méduses inoffensives. Le snorkeling, aussi appelé PMT (palmes-masque-tuba) ou randonnée palmée, consiste à observer les fonds marins depuis la surface de l’eau à l’aide d’un masque, d’un tuba, et généralement de palmes. Cette activité ne demande pas d’entraînement spécifique ; elle se pratique généralement de façon libre et autonome. Cependant, pour rejoindre certains spots, il est parfois intéressant de faire appel à une agence d’excursions. La pratique idéale s’effectue dans les mers chaudes et tempérées, aux eaux claires, avec peu de vagues ou de courants. L’essentiel est que la faune et la flore soient bien présentes : récifs coralliens, zones rocheuses, herbiers, lagunes et lisières de mangroves, grottes ; mais aussi lacs et rivières.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *