Prise de parole en public : une formation vers plus d’assurance

  Les élus de CE/CSE doivent régulièrement prendre la parole en public. Un exercice pas toujours simple pour des personnes dont les fonctions initiales au sein de l’entreprise ne les invitaient pas à s’exprimer de la sorte. Certains centres de formations se sont spécialisés dans la formation des élus à la prise de parole en […]

 

Les élus de CE/CSE doivent régulièrement prendre la parole en public. Un exercice pas toujours simple pour des personnes dont les fonctions initiales au sein de l’entreprise ne les invitaient pas à s’exprimer de la sorte.

Certains centres de formations se sont spécialisés dans la formation des élus à la prise de parole en public ; une formation qui aide, permet de donner le meilleur de soi-même et de rompre avec une certaine timidité naturelle. Mais il existe bien d’autres raisons de faire une formation de prise de parole en public…

La facilité de pouvoir prendre la parole en public constitue une compétence indéniable lorsqu’il s’agit de négocier, mais aussi de présenter un nouveau projet, ou d’être le porte-voix crédible des salariés. La parole doit être claire, le flux fluide.

Une formation à la prise de parole apprend la maîtrise des émotions. Il peut s’agir de combattre la timidité – on est alors dans la forme ; mais il peut s’agir aussi de maîtriser sa colère, son indignation, quand on est face à une décision qui peut sembler incohérente ou injuste. Maîtrise ses émotions, ce n’est pas les nier ; cela consiste plutôt à savoir jouer avec. Il faut d’abord les reconnaître lorsqu’elles apparaissent et apprendre à les utiliser.

Lors d’une formation à la prise de parole en public, on vous apprendra à respirer, à jouer avec votre voix, à positionner votre corps, vos mains ; car le corps lui aussi parle et renvoie une certaine image de vous-mêmes.

Prendre la parole en public, c’est aussi savoir convaincre… et pour cela, il est nécessaire de structurer ses propos, en créant une introduction qui donne envie d’en savoir plus et une conclusion qui termine le discours avec brio.

Techniquement, une formation à la prise de parole doit vous apporter de nouvelles compétences d’expression orale pour captiver votre auditoire et garder son attention. Vous saurez ensuite beaucoup mieux, utiliser le rythme d’une phrase, conserver des moments de silence… Bref, vous pourrez faire passer différents messages et émotions pour atteindre votre objectif. Ceci est plus facile quand vous bénéficiez d’un temps de préparation. Cependant, au cours d’un mandat, il n’y a pas que des réunions préparées ; il est probable qu’à un certain moment vous soyez dans l’obligation d’improviser une prise de parole.

Il faut donc respirer, savoir d’abord ce que l’on veut démontrer et comment. Un peu d erecul est donc obligatoire…

Quand l’ambiance vous est hostile, que des personnes émettent des objections, formulent des questions pièges ou font montre de comportements agressifs, différentes possibilités de réponses s’offrent à vous : comme faire rebondir les propos sur d’autres sujets ou créer de la complicité avec d’autres personnes avec humour et gentillesse.

Après quelques séances d’entraînement, vous aurez acquis une posture d’orateur et aurez appris à développer la confiance en vous-mêmes.

Ainsi, on tire de multiples bénéfices d’une formation de prise de parole ; on peut citer par exemple, l’amélioration de la confiance en soi-même, l’accroissement de sa capacité d’expression ; une meilleure gestion du stress et un meilleur rapport avec son corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *