Malgré le déploiement des centres culturels scientifiques et techniques dont La Cité des Sciences avait été le fer de lance en 1986, on peut constater que les jeunes délaissent de plus en plus les parcours scientifiques. De nouveaux efforts sont effectués pour mieux faire connaître les sciences et les techniques.

DSC_0115

Une nouvelle stratégie nationale de Culture Scientifique Technique et Industrielle a vu le jour. Cette stratégie a élaborée par le Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle (C.N.C.S.T.I.) et remise aux ministres le 9 mars 2017. Conçue pour 5 ans, elle s’articule avec la stratégie nationale de recherche (S.N.R.) et la stratégie nationale d’enseignement supérieur (StraNES). Son ambition est d’éclairer les citoyen(ne)s et leur donner les moyens de renforcer leur curiosité, leur ouverture d’esprit, leur esprit critique, et de lutter contre le prêt-à-penser, grâce aux acquis de la science et au partage de la démarche scientifique. Si tous les français sont évidemment concernés, les jeunes constituent une cible prioritaire. Les projets sont développés en partenariat avec les acteurs que sont La Cité des Sciences, le Palais de la Découverte, les Centres culturels scientifiques et technique, de nombreuses institutions locales, l’enseignement et Planète Sciences sans doute la structure la moins connue du grand public

Qui est Planète Sciences ?

Planète Sciences est une association sans but lucratif, créée en 1962. Organisée en réseau comportant 11 délégations régionales, elle s’appuie sur 1 000 bénévoles et 80 permanents. L’association a pour objectifs de favoriser, auprès des jeunes de 8 à 25 ans, l’intérêt, la découverte, la pratique des sciences et des techniques et d’aider les enseignants, les animateurs, les éducateurs, les chercheurs et les parents dans leurs activités vers les jeunes. Chaque année, environ 100 000 jeunes participent à ses activités.

Planète Sciences propose aux jeunes de participer à un projet éducatif global, avec une approche ludique, favorisant la pratique expérimentale des sciences et des techniques. Au-delà d’une découverte et d’une meilleure compréhension des sciences et techniques, sa démarche leur permet, par une participation active, de passer de la théorie à la pratique, de l’idée projetée à sa concrétisation, à l’expérimentation. Le pari est, qu’autour d’un projet mené en équipe, ils le réalisent de bout en bout. Ces étapes s’inspirent des pratiques utilisées dans les laboratoires de recherche et l’industrie.

Planète Sciences propose des activités en astronomie, espace, environnement et robotique. Pour créer, améliorer et diversifier ses animations, elle a des liens étroits avec les chercheurs et les ingénieurs. Planète Sciences intervient dans différents cadres : des écoles primaires, secondaires, l’enseignement supérieur, des clubs, des centres de loisirs et de vacances, dans les quartiers, d’événements auxquels elle participe (la Fête de la Sciences) ou qu’elle organise seule ou en partenariat (les Trophées de robotique, la nuit des étoiles ou le C’Space). Planète Sciences réalise ses activités, souvent dans le cadre de partenariats. Elles s’inscrivent dans des actions de collectivités territoriales, de l’éducation nationale, de ministères, d’organismes de recherche, d’entreprises et de fondations, destinées aux jeunes et au grand public.

En novembre dernier, Planète Sciences a reçu au Plascilab la visite de Frédérique Vidal,  ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, dans le cadre de la semaine de valorisation du monde associatif. En effet, Planète Sciences est soutenue par le ministère de la Recherche, notamment par l’intermédiaire de ses appels à projets.

Plus d’infos : www.planete-sciences.org

Astronomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *