Myriam El Khomri, sur SalonsCE : de vraies questions restent posées…

Mardi 20 septembre, Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, et du Dialogue social, est venue à la rencontre de professionnels du secteur des Comités d’entreprise. L’occasion pour elle de poser quelques questions aux équipes du cabinet Legrand, sur leur stand… Alors que l’intersyndicale souhaite poursuivre son action pour faire […]

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Mardi 20 septembre, Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle, et du Dialogue social, est venue à la rencontre de professionnels du secteur des Comités d’entreprise. L’occasion pour elle de poser quelques questions aux équipes du cabinet Legrand, sur leur stand…

Alors que l’intersyndicale souhaite poursuivre son action pour faire abolir la Loi Travail, la Ministre du Travail, Myriam El Khomri s’est rendue sur SalonsCE de Paris, qui réunissait plus de 400 exposants. Elle a rencontré des entreprises et des experts qui proposent leurs services aux comités d’entreprise., tels que le groupe Up, acteur de l’économie sociale, les équipes du Groupe Legrand, spécialisé dans l’expertise, l’assistance et le conseil auprès des comités d’entreprise, des comités de groupes et des comités d’entreprises européens et le Groupe Alpha, un groupe d’expertise et de conseil spécialisé dans les relations sociales et le développement local.

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Sur le stand du Groupe Legrand, Madame la Ministre a pris le temps de discuter avec Sylvie Vercleyen, associée qui a 25 ans d’expérience professionnelle au sein du Cabinet Legrand et Delphine Vivat, manager qui elle-même collabore au même cabinet depuis 12 ans. « Elle nous a posé de vraies interrogations : notamment sur la façon dont les CE vont pouvoir à présent s’approprier l’ensemble des lois votées dans le cadre du quinquennat de François Hollande et exprimer une inquiétude sur la mise en œuvre dans leur entreprise un vrai dialogue social. Elle nous a également confié compter sur les avocats spécialisés et les experts comptables pour accompagner les CE » a précisé Delphine Vivat. « Son interrogation sur le syndicalisme de service nous a fait réagir au regard des principes républicains » ajoute Sylvie Vercleyen, « En effet, ce débat est récurrent. En tant que cabinet conseil des CE, nous souhaiterions, bien évidemment, des salariés plus impliqués et des syndicats plus forts au sein des entreprises afin qu’il existe plus d’égalité dans le dialogue. Mme La Ministre a aussi été sensible sur le rappel que nous lui avons fait que le dialogue social passe notamment par l’économique. Nous avons également abordé la difficulté des élus à se former ».

Mais est-il légitime pour La Ministre du Travail de se poser maintenant la question de la formation des élus à la compréhension des lois et à leur capacité de négociation, surtout après le marathon législatif qu’ils ont pris de plein fouet : Loi sur la ‘sécurisation de l’emploi’, loi ‘Rebsamen’, loi Macron’ et loi ‘Travail’ ont en effet bouleversé les relations sociales, créant un empilement complexe ?

Autre sujet abordé entre Mme El Khomri et les équipes du cabinet Legrand : la difficulté de mettre en place des échanges de bonnes pratiques entre CE. Sylvie Vercleyen et Delphine Vivat lui ont indiqué que les élus eux-mêmes ne ressentent que peu, malheureusement, leur capacité à contribution…

Aussi, Sylvie Vercleyen et Delphine Vivat lui ont insisté sur le fait qu’être élu de CE constitue toujours une difficulté pour les salariés : la stigmatisation des personnes syndiquées ou disposant de fonctions au sein du CE ou du CHSCT est encore bien vivante au sein des entreprises françaises. « Bien souvent, nous trouvons encore des personnes élues par défaut à des postes de CE, alors que l’entreprise et ses salariés vit un moment stratégique » détaille Sylvie Vercleyen.

GROUPE-LEGRAND-300x135

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *